Rechercher
  • Marie-Line Brunet

Pourquoi il faut mettre la méditation au centre des thérapies

27/09/2017 (MIS À JOUR LE 08/01/2019 À 10:15)


https://www.franceculture.fr/conferences/universite-de-strasbourg/pourquoi-il-faut-mettre-la-meditation-au-centre-des-therapies?fbclid=IwAR1W7Zp2jH0e8LPBbBfQa6ssXJ0RlbfazL-WVv_3GYSkoxBd70foYkoj6wg


Si la médecine s'intéresse aux méfaits du stress pour la santé, et que la recherche montre que le mental a un effet bénéfique sur toutes sortes de pathologies, il n'a pas été facile d'introduire les thérapies non conventionnelles. Les effets positifs de la méditation de pleine conscience.

Professeur émérite de médecine, Jon Kabat-Zinn enseigne la "méditation de la pleine conscience", technique destinée à aider les gens à surmonter leur stress, leur anxiété, leur douleur et leur maladie. Il promeut une compréhension plus approfondie des différentes façons de connaître et de sonder la nature de l'esprit, les émotions et la réalité.

Médecine, méditation et neurosciences. C’est vraiment à cette zone de rupture de la nouvelle approche scientifique, que touche ce qu’on appelle la médecine intégrative. Cette médecine a mis un certain temps en France à se développer à cause de l’héritage de René Descartes, avec cette considération qu’il a développée selon laquelle le corps et l’esprit seraient complètements séparés, alors que nous savons que fondamentalement ils ne sont pas séparés du tout, au contraire… C’est extraordinaire de voir que la méditation se développe ainsi dans les champs de la santé, de la médecine, de la psychologie et de l’éducation.

Doit-on faire un travail sur soi avant de pratiquer la méditation ?

La pratique de la méditation ne peut pas se déployer dans sa pleine potentialité, s’il n’y a pas un questionnement au regard de qui je suis, quelle est ma vraie quête, quel est mon vrai besoin. Le fait d’être en bonne santé, a tout à voir avec la façon dont on se relie à soi-même. Ainsi les nouveaux travaux en sciences montrent que la possibilité d’être en bonne santé est reliée à la façon dont on entre en relation, à la fois avec soi-même, mais aussi avec les autres.

Cette conférence se situe dans la suite des conversations scientifiques avec le Dalaï Lama qui se sont tenues à l’Université de Strasbourg, le 16 septembre dernier.Jon Kabat-Zinn, fondateur de la clinique de réduction du stress, Center for mindfulness in medicine, health care, and society, University of Massachusetts médical school.




+352 691 994 992  

©2018 by Thérapie Corporelle intégrative.